Timon & Pumbaa's Jungle Games est sorti chez nous sous le nom de Timon & Pumbaa s'éclatent dans la jungle... Vaste programme, sous forme de quatre mini-jeux.

Pour ceux qui ne sont pas forcément super fans de Disney, sachez que Timon et Pumbaa sont tirés du film Le Roi Lion.

Timon & Pumbaa's Jungle Games se destine clairement aux plus jeunes... Mais cela n'est tout de même pas une raison pour proposer un contenu aussi bâclé que ça ! Voici donc le programme de ces quatre mini-jeux clairement axés arcade et à l'inspiration proche du zéro. Il ne manque qu'un jeu de Casino pour faire la totale des mini-jeux que l'on trouve régulièrement dans ce genre de compilations.

Timon & Pumbaa's Jungle Games sur Super Nintendo.
Timon & Pumbaa's Jungle Games sur Super Nintendo.

Jungle Pinball, comme son nom l'indique, propose un flipper. Une seule table avec pas grand chose à faire dedans et une balle dont le comportement est souvent très discutable.

Burber propose un concept hérité des jeux LCD ou de Space Invaders (rappelons que nous sommes en 1997). Il vous faut tirer sur l'ensemble des éléments qui tombent du haut de l'écran. S'ils touchent le sol, certains peuvent venir vous titiller et vous enlever vos précieux points de vie. A vous de leur donner des coups de queue pour les flinguer.

Sling Shooter est un jeu de tir aux pigeons. Il vous faut nettoyer l'écran, fixe, de tous les éléments mouvants qui apparaissent. Attention toutefois à ne pas canarder vos amis. Le soucis, c'est de savoir qui sont vos amis et vos ennemis... Rien ne vous le précise.

Enfin Hippo Hop reprend à son compte le principe d'un Frogger. Enfin, pas tout à fait puisqu'il ne suffit pas de traverser la rivière indemne, mais également de récupérer un maximum de bonus sur son chemin, ce qui obligera à de nombreux allers-retours... Vite lassants.
à peine moyen

Timon & Pumbaa's Jungle Games

Timon & Pumbaa's Jungle Games n'est vraiment pas terrible du tout. Une belle petite bouse qui se sert de la licence du Roi Lion histoire de se faciliter le boulot.

La note : 2/6 (à peine moyen)