Bon, déjà que le film m'avait profondément gonflé, j'ai pris mon courage à deux mains quand je suis tombé sur la cartouche Game Boy, histoire de voir faire partager mon désarroi.

Oui, j'aime me faire mal, et je teste parfois un peu n'importe quoi. Parler d'un Indien dans la Ville sur Game Boy en est l'illustration parfaite.

Pourtant, quand j'ai lancé le jeu, j'ai été plutôt agréablement surpris. Graphiquement, le jeu s'en sort bien : les décors sont assez détaillés et surtout très lisibles tandis que le sprite du personnage est également facile à distinguer grâce à un petit trait blanc qui entour notre petit indien. Le tout a un côté bande dessinée qui s'éloigne du film d'origine mais correspond bien à ce que l'on connait des productions Titus, le développeur du jeu.

Le jeu ne s'emmerde pas avec un scénario ; ici, on joue la carte du jeu de plates-formes tout ce qu'il y a de plus classique sans vraiment se préoccuper du matériel originel. Ce n'est finalement pas important, car ce qui coince réellement dans Un Indien dans la Ville sur Game Boy, c'est surtout la molesse de son gameplay.

On retrouve tous les éléments d'un jeu de plate-forme : sauter, bien entendu, mais également tirer des flèches et ramasser des items (ici des casseroles). On n'échappera pas non plus aux fameuses plates-formes mouvantes constituant souvent des passages rédhibitoires pour le joueur tant certains passages sont chiants.

Le soucis ? Le rythme ! C'est lent au possible, le personnage saute très mal, si bien que les déplacements, souvent millimétrés, vous demanderont un sacré paquet d'essais avant de réussir.
Les niveaux s'enchainent sans jamais vraiment se renouveler, et on fini par rapidement éteindre sa console pour passer à autre chose.

On sent clairement le produit commercial par excellence, vite fait, pas vraiment mal fait, mais tellement moyen qu'il en devient transparent. Chose assez marrante, le jeu comme l'étiquette de la cartouche ne contiennent aucun texte. On reconnait toutefois parfaitement l'univers du film grâce à des images digitalisées plutôt réussies. Il faut croire que cela a facilité l'export de la cartouche dans divers pays...
à peine moyen

Un Indien dans la Ville

Un Indien dans la Ville sur Game Boy est l'exemple type du petit jeu sans prétention qui surfe sur la vague d'un film à succès : aussi vite essayé, aussi vite oublié.

La note : 2/6 (à peine moyen)