Le Yashica YC64 est l'un des MSX les plus médiatisés. Pourtant, il n’est pas le plus courant. Sans être non plus introuvable, il est souvent mis en avant dans les articles consacrés au standard mis en place par ASCII et dont Microsoft a apporté le Basic au début des années 1980 tout simplement parce que son look sort de l’ordinaire.

La fiche technique des MSX étant imposée par la firme de Redmond, les constructeurs n’avaient pas grand-chose d’autre que de proposer des machines au design chiadé pour se démarquer de la concurrence. Le YC-64 en est l’exemple type puisque, tout en proposant une ergonomie très classique, il affiche une couleur rouge brique du plus bel effet.
En dehors de cette couleur, tout est de base : un seul port cartouche et les possibilités d’extension standard.

Le Yashica YC-64, avec sa belle couleur rouge, est souvent pris comme exemple de MSX.
Le Yashica YC-64, avec sa belle couleur rouge, est souvent pris comme exemple de MSX.

La machine est fabriquée par Kyocera, comme indiqué sous la mention du modèle de la machine. Par contre elle est vendue sous la marque Yashica. Cette dernière, lors de la sortie du micro en 1984, est fraîchement rachetée par Kyocera, qui pour sa part ne vendra jamais de MSX sous sa propre marque.
Ce joli modèle à la robe rouge est une très bonne machine pour qui veut découvrir le standard, et surtout le faire connaître : l’habit ne fait pas le moine, mais il n’en reste pas moins que dans ce cas il attire l’œil.

Yashica YC-64 côté technique

Microprocesseur : Zylog Z80A à 3.6 Mhz
Mémoire vive : 64 Ko
Mémoire morte : 32 Ko
Vidéo : 16 Ko de mémoire video, modes texte 40x24 et 32x24, modes graphiques 64x48 ou 256x192 en 16 couleurs. Puce graphique Texas Instruments TMS9918A.
Son : General Instruments AY-3-8910. 3 voies sur 8 octaves
Prix d'origine : 2 990 F