Le Data General One est un des premiers ordinateurs portables au format IBM PC. Sorti en 1983, il propose une machine réellement portable, contrairement à l’IBM PC Portable, beaucoup plus volumineux. Et justement, parlons de l’écran, qui était relativement lisible, mais l’absence de rétro éclairage faisait qu’il fallait se mettre en bonnes conditions de luminosité ambiante pour pouvoir bien voir ce qui se passait à l’écran. Ce fut un gros point noir pour la machine.
Le clavier est mécanique, avec 79 touches, bien confortable. On y trouve un ou deux lecteurs de disquettes au format 3.4 pouces, mais il était aussi possible de brancher un lecteur externe au format 5.25. La machine était d’ailleurs en avance sur son temps, puisque le standard 3.5 pouces n’était pas encore bien implanté. On lui préférait le 5.25. On peut supposer que les lecteurs 3.5 ont été implémentés dans la machine pour des raisons de place, ce type de lecteur étant de bien plus petite taille.

On trouve deux ports d’extension à l’arrière de la machine : un RS-232C/RS-422 avec possibilité de brancher un modem, et un autre RS232C ne permettant d’en brancher. Le gros problème était que ces deux ports n’étaient pas compatibles avec le format PC, ce qui impliquait de brancher uniquement des extensions fabriquées par Data General.
Ce qui étonne, c’est la petite taille du portable. Quand le découvre, à première vue, on n’imagine pas du tout que cette machine puisse dater de 1983, quand on voit les fameux Compaq portables et IBM Portable qui avaient révolutionnés le monde de la micro à leur sortie ! Il suffi de comparer : le DG-1 ne pèse qu’un peu plus de quatre kilos !
Au niveau du système d’exploitation, la bête fonctionnait sous CP/M-86 et MS-DOS 2.1.
La machine de Data General est sortie de façon plutôt inaperçue, ce qui est fort dommage vu sa qualité. Mais peu de boîtes pouvaient se targuer d’avoir les moyens publicitaire d’un IBM ou d’un Compaq… Quand on compare la machine aux portables de l’époque, non PC, comme les séries de Tandy 100, on se dit que la machine était peut être plus chère, mais elle proposait de bien meilleures qualités.
Pourquoi un succès aussi mitigé ? Tout simplement un prix assez élevé dans l’absolu, un écran au contraste faible, non rétro-éclairé et difficile à lire, et des lecteurs de disquettes 3.5 pouces en lieu et place du standard 5.25 de l’époque.

Data General One côté technique

Microprocesseur : Intel i80C88 à 4 Mhz
Mémoire vive : 128 Ko extensibles à 512 Ko
Mémoire morte : 32 Ko
Vidéo : CGA, écran LCD Monochrome
Son : un beeper
Prix d'origine : 2 895 dollars