Encore un shoot sur PC Engine ? C'est original ! Pour palier sa médiocrité, ce Toy Shop Boys joue la carte de l'originalité du monde et du scénario mis en place.

Ici, point de guerres inter galactiques, mais trois gamins, des potes dont un vilain pas beau a piqué les jouets. Vous imaginez ? Alors, forcément, il faut aller lui péter la gueule ! Sauf qu'à priori, ce sont l'ensemble des jouets qui sont contre vous et vous empêcheront de traverser les quelques niveaux qui vous séparent du boss de fin.

Vous progressez donc dans des aires de jeux. Les proportions ne sont absolument pas gardées, à moins que vous n'ayez été réduits à la taille d'un Playmobile... Il n'en reste pas moins que les décors sont faits de légos et de tables de jeux, et que vous serez assailli par des petites voitures et autres tanks qui vous jetteront des boulettes sans aucune pitié. De même, il n'est pas rare de voir quelques soldats en plastique tenter de vous faire perdre l'une de vos précieuses vies.

Toy Shop Boys sur PC Engine, un petit shoot qui aurait mérité d'être plus barré.
Toy Shop Boys sur PC Engine, un petit shoot qui aurait mérité d'être plus barré.

Passé ce côté original, enfantin et rafraichissant, Toy Shop Boys plante un shoot'em up vertical plutôt moribond.
Vous pouvez augmenter la vitesse et la puissance de votre escadron, avec jusqu'à quatre bonus de chaque. Attention à ne pas récupérer certains bonus qui vous font perdre de la vitesse.
Vous êtes donc aux commandes d'un escadron. Eh oui, vous êtes trois en réalité ! A tout moment, vous pouvez changer de personnage. Le principal tire des boulettes classiques, le second utilise des boomerangs qui ratissent plus large tandis que le dernier dispose d'une épée qui ne peut faire des dégâts qu'en se rapprochant des adversaires mais dont les dégâts sont plus élevés. Par contre, rien à voir avec l'épée de Radiant Silvergun (sorti bien plus tard), ici elle ne sert absolument pas à se protéger des boulettes. De toute façon, vous n'auriez pas le temps de changer de personnage - et donc d'arme.

La difficulté est assez mal dosée, résultat d'un gameplay plutôt brouillon. En gros, lorsque l'on a tout plein d'armes, on peine presque à voir les ennemis tant on les flingue vite. En revanche, lorsque l'on perd une vie, on recommence à poil, et là c'est une autre histoire. Heureusement, des bonus permettent de vous transformer en or, puis en argent, pour permettre de vous faire toucher deux fois avant de mourir.
à peine moyen

Toy Shop Boys

Toy Shop Boys est rigolo, mais ça s'arrête là. On sent le jeu brouillon et mal maitrise. Seule son ambiance le sauve, mais cette dernière devient rapidement frustrante puisqu'elle ne va pas assez loin dans la déconnade. A oublier.

La note : 2/6 (à peine moyen)