Infoticaires 2009

Bookmark and Share


Infoticaires 2009Si dans la forme, ce millésime 2009 des Infoticaires ne diffère que très peu des précédentes éditions, c'est au niveau de l'organisation que les choses ont beaucoup évolué.

 


En effet, ce n'est plus la FLMC (le club informatique de Courcelles), mais une toute nouvelle association lancée par les anciens de la FLMC ayant passé le pouvoir à de nouveaux responsables. Son nom ? Obsolete Tears tout simplement !.

Pour le reste, la recette se base sur l'édition 2008, avec le vendredi soir marqué par un petit tour au restaurant de Courcelles, l'Auberge du Chemin. Les propriétaires ont changé, mais l'ambiance est toujours aussi sympathique et chaleureuse. Nous arrivons un peu en retard, la faute à certains trains ayant eu du retard, forçant plusieurs participants à décaler leur arrivée. Fort heureusement, à 20h30, tout le monde est autour d'une grande tablée réunissant une bonne vingtaine de convives. Les discussions vont bon train et sont aussi enjouées qu'incompréhensibles pour le quidam moyen.


Une fois le repas terminé, il est temps de retourner à la salle. Chezmoa et les musiciens de Hear Mangame sont déjà sur place. Chacun installe bien vite ses affaires pour lancer un jeu ou un programme quelconques. Les gens de la RGC ont apporté l'équipement ultime pour jouer à Guitar Hero ou Rock Band : un vidéoprojecteur, des guitares, batterie, micro et une sono digne de ce nom. Les parties nous mèneront bien tard dans la nuit, certains entamant ce week end par une nuit blanche.

Samedi matin, tout le monde se retrouve. Ceux qui n'ont pas dormi réveillent ceux qui vont bientôt manquer de sommeil. Le fait de savoir que Chezmoa est armé d'un marqueur fait que beaucoup se réveillent bien vite et ne dormiront que sur une oreille durant la nuit suivante...
Les nouveaux arrivants ne tardent pas et viennent remplir les tables. La disposition a été changée cette année. Afin de gagner un petit peu de place – l'ensemencement de 2008 était tel qu'il était bien difficile de circuler – nous avons installé le matériel à vendre ou échanger dans la petite cuisine du fond. Dans tous les cas, les gens ont moins apporté de choses, ce qui facilite encore plus le déballage.


On trouve de tout sur les tables. De la 360 avec ses deux beaux sticks arcade pour jouer à Street Fighter IV à la Super Nintendo, la Virtual Boy – customisée par NTRS à partir d'une lampe Ikea ! - ou encore la Vectrex apportée par SbM, il y avait de quoi faire.
Les customs sont également là, disséminés dans la salle. Outre la Virtual Boy de Guy, on trouve le travail de Skadrum et Chezmoa (entre autre), avec des réalisations toujours aussi barrées comme la PSOne Schtroumpfs ou une Super Nintendo complètement destroy mais qui fonctionne pourtant !

Les micros sont beaucoup moins nombreux. Il faut dire que la plupart des autistes présents sont surtout amateurs de jeux vidéos et de consoles. Heureusement pour la parité, Fabrice Montupet arrive en début d'après midi pour étaler quelques micro-ordinateurs comme des Exelvision ou un Apple /// qui, lors de son premier test, fera une sacrée fumée qui parfumera lourdement la salle.

Les Amiga et Atari seront également de la partie, avec Philou et son Falcon qui ne semble fonctionner qu'à Toulouse (on le croit sur parole), permettant de constater que la fiabilité des machines Atari n'a rien à envier à celles de Commodore qui, juste à côté, déconnent tout autant ! De quoi alimenter une guéguérre qui s'est joué ici à grands coups de discutions soutenues avec force de canettes de bière tandis. Le tout sous les démonstrations de UnoPPC et ses Amiga de l'espace.
Reste que les micros étaient clairement en sous-nombre face aux consoles quasiment omniprésentes. Ce n'est pas vraiment un choix, mais plutôt un hasard en fonction de ce que chacun a apporté... Qui sait, l'année prochaine sera peut être sous le signe des micros ?
A midi, c'est pizza. Faites maison par Julie qui a passé une bonne partie de la nuit à les cuisiner, elles régaleront les autistes qui ne laisseront pas de rab.


D'autres associations étaient également présentes, avec Silicium qui proposait des Guides Console et Guide Micro, ainsi que des T-Shirt fraîchement sortis. La RGC présentait également ses activités, avec notamment l'édition d'un jeu sur Atari ST et un autre sur Lynx. Seules les boites étaient présentées, mais le contenu ne devrait plus tarder.
Côté lecture, les éditions Pix'n Love étaient également représentées, avec pas mal d'actualité : le numéro 8 du mook, mais également La Saga des Jeux Video de Daniel Ichbiah et Arcade Mania.

Dans l'après-midi a lieu un concert, une première pour les Infoticaires ! C'est Hear Mangame, un groupe du Creusot avec Skadrums à la batterie (genre vous n'aviez pas deviné de quel instrument il jouait) ainsi que Vincent et Fabien aux guitares. Cela ne vous étonnera pas : les trois larrons jouent des chansons de jeu vidéo. De Mario à Final Fantasy, en passant par Zelda ou Megaman, il y a de quoi contenter tout le monde, avec quelques digressions par des génériques de mangas. Les gens sont assis mais l'ambiance est bonne : tout le monde pose sont jeu en cours ou sa séance de torture de circuits électroniques pour en prendre plein les oreilles.


Après la fin du concert, le traiteur arrive bien vite pour nous apporter un repas du soir très attendu et bien mérité. La paella est aussi copieuse que délicieuse, et après avoir fait de la place – non sans mal - sur deux rangées de tables, nous pouvons nous sustenter. Certains arriveront un peu à la bourre parce qu'ils jouaient au foot sur le terrain situé au dessus de la salle. Décidément, les collectionneurs de jeux vidéo sont imprévisibles.

Dans la soirée, les parties de Guitar Hero sont toujours présentes, mais elles suivent une présentation de divers courts métrages réalisés la Blatte Team, Thierry et Philippe, qui feront rigoler tous les spectateurs. Durant les parties de rock'n roll virtuel, l'Exelvision n'arrêtera pas les pieds de nez en faisant tourner un programme sampler épaulé par une installation sonore assez anachronique de part sa qualité.


La soirée va se terminer encore plus tard que la veille. Il y a plus de monde, et l'ambiance est beaucoup plus chaude. La bière a coulé à flot, ceci expliquant cela...
Le lendemain matin, tout le monde (ou presque, encore derrière le bar, Arethius a oublié la procédure pour ouvrir les paupières) part pour la brocante de La Chapelle Saint André. Eh oui, la même que l'année dernière ! Cette fois, nous sommes encore plus nombreux, les trouvailles de l'année passée ayant attiré certaines convoitises. Le temps incertain a fait que les exposants sont moins nombreux, mais il y a tout de même de quoi faire. Les jeux vidéo sont présents en assez grand nombre pour que chacun puisse rapporter un souvenir. Certains ramèneront une GBA SP avec une 10aine de jeux pour presque rien, une NES, une Saturn avec pas mal de jeux et même une GX-4000 achetée sous les quolibets de la plupart des autistes sur place. Skadrums, quant à lui, ramènera une boite à sucre pleine de Pogs... Je vous ais déjà dit que les collectionneurs étaient imprévisibles ?


De retour à la salle, les personnes qui n'ont pas fait le déplacement découvrent les trouvailles pendant que nous allumons le barbecue et préparons le dernier repas fait des indémodables saucisses et merguez.
Durant ce repas, pris dehors sous un temps nettement amélioré, Chezmoa et Skadrums se sont mis en tête de réaliser un custom sur la NES tout juste ramenée de brocante. L'idée est bien dans l'ambiance générale : la « NES Rétro » dispose d'un rétroviseur, lui aussi ramené du vide-grenier !

De là, tout le monde continue de ranger pour reprendre la route. Certains feront une petite sieste bien méritée pendant que nous commençons à ranger la salle, JPTom, Fred, Ju et moi.


Un grand merci à tout le monde pour votre présence, à Julie pour ses bonnes pizza et ses bons desserts, JPTom pour avoir rangé et distribué des bières, à Fred pour son aide tout au long du week end, à Chezmoa pour son irremplaçable chapeau, Arthur pour ses jeux en 50 exemplaires neufs, les gens de la RGC pour nous avoir permit de se rendre compte que la plupart des autistes chantent faux, à Philou pour avoir prouvé que le Falcon est aussi peu fiable qu'un Amiga, à HunoPPC pour avoir endossé la veste d'un commercial de chez Amiga l'espace d'une présentation, à NTRS de nous avoir bousillé les yeux sur des Virtual Boy puis d'avoir enfoncé le clou avec des photos 3D à la qualité étonnante, à Hear Mangame pour nous avoir déchiré les tympans avec du bon rock'n roll 8 bits, bref, de nous avoir fait plaisir.


Un grand merci à tous d'être venu (tu nous auras bien manqué Romu !), et d'avoir supporté l'organisation arrache style des Infoticaires ! A l'année prochaine !

© Obsolete Tears 2014