Ghoul Patrol part sur les traces d'Alien Syndrome de Sega, sorti entre autre sur Master System et Game Gear.

Ici, pas d'invasion Alien comme dans le jeu de Sega. Changement radical d'ambiance puisqu'ici ce sont des morts vivants et autres monstres qu'il faudra éviter et flinguer dans une ambiance résolument halloween.

Quand on voit le jeu, on se dit que les développeurs de chez Lucas Art ont continué sur leur lancée initiée par l'excellent Zombies Ate my Neighbors, sorti un an plus tôt, déjà sur Super Nintendo.
Toutefois, le jeu qui nous occupe ici est beaucoup moins intéressant, l'humour y est beaucoup moins présent, de même que les trouvailles de gameplay sont inexistantes.
Cette suite est toujours sous la houlette de LucasArts, mais ce ne sont pas eux qui sont aux commandes du développement, et cela se sent.

Ghoul Patrol sur Super Nintendo.
Ghoul Patrol sur Super Nintendo.

Vous incarnez un jeune garçon ou une jeune fille. Lors d'une exposition sur les monstres et autres magies noires de la bibliothèque de la ville, vous libérez un maléfice qui permet aux monstres de jouer avec vous.... Et vous voilà parti pour l'aventure !
Le but du jeu - et le gameplay qui en découle - est exactement le même que pour Alien Syndrome : sauver les personnes présentes dans le niveau tout en évitant de trop souffrir des attaques des monstres.

Sauf qu'ici, c'est beaucoup mieux pensé et la difficulté permet à tous de pouvoir se faire plaisir. Les niveaux sont très alambiqués, et même si des bulles de type bande dessinée vous indiquent régulièrement où se trouvent les otages les plus proches, arriver jusqu'à eux vous demandera une bonne connaissance du niveau.
Des clés permettent d'ouvrir des portes, et la chasse à ces clés sera aussi importante que la recherche de munitions ou des otages eux-même puisqu'elles vous permettront d'arriver à des parties inexplorées des niveaux.

Côté armement, vous avez un flingue pour le gamin et une arbalète pour la nana. Peu puissantes, ces armes ont l'avantage d'être à munitions infinies. Vous trouverez d'autres armes ça et là dans chaque niveau, vous permettant de choisir votre préférée tout en faisant attention à ce qu'il reste dans votre chargeur.
Une fois que vous avez secouru tout le monde, la porte de fin de niveau s'ouvre. Une fois de plus, une bulle de BD vous indique sont emplacement, ce qui évite de trop chercher.

Il a bien du mal à faire oublier Zombies, son prédécesseur.
Il a bien du mal à faire oublier Zombies, son prédécesseur.

Très pratique, un code est régulièrement donné, afin de pouvoir continuer le jeu sans le recommencer à chaque fois.
moyen

Ghoul Patrol

Ghoul Patrol continue sur le succès de Zombie Ate My Neighbors, sans jamais en approcher le génie. Cette suite n'arrive décidément pas à la cheville de son illustre prédécesseur. Dans tous les cas, les amateurs de recherche / action y trouveront certainement leur bonheur.

La note : 3/6 (moyen)