Quelle est la personne qui m'a un jour dit "Si il existe sur terre un bon jeu 32X alors dieu existe". Je ne voudrais pas froisser le tout puissant en raison de ma scepticité envers son existence, mais force m'est de me rendre à l'évidence : il existe un bon jeu 32X (et même plusieurs, mais bon on en recausera)...

Alors Metal Head "kékeucé" me direz vous ? Eh bien Metal Head c'est un jeu de mecha. Je lis dans vos yeux la palpitance palpable qui s'y affiche à la vue de la dernière phrase mais c'est vrai, y a pas à tortiller du croupion : Metal Head c'est un jeu dans lequel on va incarner un soldat dans un mecha et tirer sur tout ce qui bouge. Ouh l'objectif bidon que voilà. Et tout ça se passe en 3D dans des décors d'un affreuse approximation baveuse. Si vous êtes courageux (et que vous avez lu l'introduction) vous savez pourtant que l'on ne va ici pas s'arrêter à ce détail. Détaillons justement.

Bon alors niveau scénar c'est carrément quelconque et plat comme une huitre sous un rouleau compresseur : c'est la guerre et vous êtes le seul soldat, le pauvre clampin qui reste pour défendre vaillamment le territoire contre les hordes armées ennemies prêtes a sucer le sang de la patrie jusqu'à la moelle si il faut en venir à une telle extrêmité. En gros c'est passe partout et on s'en bat l'œsophage avec une pelle à tarte.

Metal Head, un bon jeu de Mechas sur 32X.
Metal Head, un bon jeu de Mechas sur 32X.

Niveau gameplay c'est du tout bon, les contrôles sont fluides, répondent bien et sentent bon le sable chaud (ah les phrases préfabriquées de critiques, j'adore). Particularité, il est un des rares jeux qui nécessite impérativement une manette 6 boutons, en raison du gros nombre de commandes différentes à effectuer (changement des armes, tir principal, tir secondaire, les différentes vues et tout et tout). C'est assez particulier mais on s'habitue vite. Et c'est comme la fabrication des crêpes, ça ne s'oublie pas...

Graphiquement, comme je l'ait dit plus haut, c'est assez moche, les polygones sont énormes, les méchas sont pas franchement esthétiques, le clipping dans le fond est assez dérangeant (quoi qu'il y ait pire dans le genre, et puis c'est sur 32X en même temps, faut pas demander des miracles). La modélisation des décors est assez spéciale, chaque ville est un bloc fermé sans communication avec l'extérieur comme si les habitants des immeubles devaient arriver chez eux en parachute et escalader les buildings au piolet pour sortir... Bizarre, mais on en a vu d'autres.

Niveau des objectifs c'est simpliste, le plus souvent c'est "aller dans quartier, taper, tirer et poser les questions après". La gueule du chef est tout simplement hideuse, on dirait qu'ils ont voulu reconstituer une photo mais en l'occurence ça tient plus du zombie défraichi que du supérieur hiérarchique direct. Heureusement pour nos rétines maltraitées on peut arranger ça dans le menu des options ce qui change le pseudo macchabée en sergent de manga. Rien qu'avec ça on évite beaucoup d'infarctus.

Musicalement c'est assez insipide, les chiptunes sont mal utilisées et les boucles sont courtes. Sans grand intérêt de ce côté là.

Alors qu'est-ce qui en fait un bon jeu ? Principalement, le fun. Malgré de nombreux défauts dont des graphismes assez laids et des musiques bancales, c'est un titre sur lequel on peut facilement passer des heures et des heures sans bien s'en rendre compte. Les missions sont tellement basiques qu'on comprend tout de suite le propos (se déplacer, taper) et qu'on s'amuse comme un petit fou.
bon petit jeu

Metal Head

Titre sympathique, Metal Head mérite donc qu'on s'y attarde et reste immensément fun à jouer. Un titre bon sans le vouloir, presque par hasard, qu'on ne remarque pas vraiment parce qu'il fait partie des meubles, mais sur lequel il est très agréable de revenir de temps à autres.

La note : 4/6 (bon petit jeu)