Très peu connu, Metal Stoker mérite pourtant votre attention. Réalisation moyenne, principe vu et revu, pourtant, il m'a vraiment plu.

Metal Stoker est ce que l'on appelle généralement "un shoot'em up multi-directionnel". Comprenez que c'est votre vaisseau qui défini le scrolling, et que vous pouvez aller dans les directions que vous voulez. C'est donc un hybride entre des jeux comme Alien Breed ou Rambo III avec un côté shoot'em up extrêmement prononcé.

Cela n'a rien d'original, et c'est d'ailleurs ce manque d'originalité qui plombe un peu le jeu. Graphiquement, on a déjà vu ça des dizaines de fois. Même chose pour les musiques qui, bien que rythmées, n'arrivent pas à faire preuve de la personnalité requise pour rester dans la tête du joueur une fois la console éteinte.

Metal Stoker sur PC Engine.
Metal Stoker sur PC Engine.

Mais qu'est-ce qui fait de ce jeu une Hucard si correcte alors ? Tout simplement parce que même si ça a été rabâché pas mal de fois et que la réalisations manque clairement d'ambitions, une fois la manette en main, on se fait plaisir.

Chaque niveau se découpe en plusieurs zones qu'il faut traverser jusqu'au boss. Chacune de ces zones étant assez variée, la monotonie est relativement brisée. Certes, à chaque fois le but est identique : faire le ménage, mais il est tout de même agréable de le faire avec des décors variés.

La maniabilité sort par contre (un peu) du rabâché. Vous pouvez orienter votre vaisseau (ou char, je ne sais pas exactement) dans huit directions, et ainsi tirer partout. Pour plus de facilité, le second bouton vous permet de bloquer votre véhicule dans la direction en cours, ce qui est vraiment pratique.
La difficulté est correcte au début, mais devient vite vraiment coriace, comme souvent sur PC Engine.
bon petit jeu

Metal Stoker

Metal Stoker est un petit shoot vraiment agréable, qui ne va certes pas vous laisser un souvenir impérissable, mais il aura au moins eu le plaisir de vous divertir. Quand on sait qu'il ne coûte pas très cher, on aurait tord de s'en priver.

La note : 4/6 (bon petit jeu)