Ce beat'em all se trouve au Japon sous le nom de Rushing Beat et en occident en tant que Rival Turf, allez savoir pourquoi.

Ce titre de Jaleco part sur les traces de Final Fight, alors que ce dernier a lancé une belle mode des beat'em all. Le résultat est juste moyen, le titre se contentant de copier son modèle sans génie ni originalité.

Le scénario est simplissime (l'intro a d'ailleurs été virée dans les versions occidentales) : encore une histoire de guerre de gangs et de vengeance. C'est l'occasion rêvée pour les deux héros, Rick Norton et Douglas Bild, d'aller faire le ménage dans les bas fonds de la ville.

Rushing Beat / Rival Turf sur Super Nintendo.
Rushing Beat / Rival Turf sur Super Nintendo.

Si vous connaissez un tant soit peu les beat'em all, il n'y a pas grand chose à dire sur Rushing Beat / Rival Turf. On a un bouton pour frapper et un autre pour sauter. Un dernier permet d'effectuer le fameux coup spécial qui vous fait perdre un peu de vie mais vous permet de vous libérer de certaines situations qui n'arrivent finalement jamais dans le jeu. Il est également possible de réaliser des choppes en restant devant l'adversaire. Le tout manque de rythme, et d'intensité.

Techniquement, le jeu est honnête, mais clairement pas inoubliable. Les sprites sont de bonne taille, mais la direction artistique est soit trop classique, soit limite de mauvais goût, ce qui est souvent le cas dans ce type de jeu tant il joue sur les stéréotypes.

Le jeu connaîtra deux suites, plus compliquées à trouver pour les collectionneurs et autres passionnés, mais à la qualité toujours aussi moyenne.
à peine moyen

Rushing Beat / Rival Turf

Rushing Beat / Rival Turf est un petit beat'em all moyen. Seuls les amateurs du genre pourront s'en contenter, les autres ayant intérêt à essayer d'autres représentants du genre beaucoup plus réussis sur Super Nintendo comme Turtles in Time ou encore l'indémodable Final Fight, même si l'adaptation de ce dernier sur Super Nintendo est loin d'être la meilleure.

La note : 2/6 (à peine moyen)