Steam Heart's vous propose de sauver le monde d'une façon bien originale et finalement pas désagréable. Derrière cette façade hentai se cache un shoot qui n'a pas à rougir face à la concurrence.

Le principe de jeu est très simple : vous devez sauver des jeunes donzelles... tout simplement en leur faisant l'amour ! Le déroulement est toujours le même : vous passez le niveau pour arriver au boss, le battez, et enfin pouvez admirer les images fixes (généralement 5 ou 6) doublées en japonais de vos joyeux ébats. Le tout n'est pas très osé, mais tout de même plus que les simples petites culottes et autres soquettes blanches des nombreux jeux de dragues présents au Japon.

En gros, il faut sauver le monde en tirant des nanas, le sperme du héros contenant l'antidote apte à sauver le monde. Sympathique comme pitch... Je ne peux pas vous en dire plus, ne comprenant pas le japonais.
Contrairement à la version Saturn, les scènes de sexe n'ont pas été édulcorées. On les retrouve donc comme elles sont dans la version d'origine, sur PC-98.

Steam Heart's sur PC Engine CD.
Steam Heart's sur PC Engine CD.

Pourtant, le but n'est pas de se rincer l'oeil, car le jeu en lui-même est vraiment sympa. Sans atteindre les sommets de certains représentants du genre dont la PC Engine est particulièrement prolixe, Steam Heart's sait tout de même proposer un excellent shooter.

Les adversaires sont nombreux et balancent un sacré paquet de boulettes. On est en 1994, les manics comment à pointer le bout de leurs pixels et cela se sent. Même en mode facile, il va falloir zigzaguer sec.
Les deux premiers niveaux sont tout à fait jouables, mais à partir du troisième, le tout se corse sévère et vous demandera une bonne dose d'entrainement pour pouvoir "purifier" la donzelle dans son mécha à l'autre bout du niveau.


Finalement, le jeu n'est pas si mal que ça !
Finalement, le jeu n'est pas si mal que ça !

bon petit jeu

Steam Heart's

Steam Heart's est un jeu étonnant. Frôlant le hentai, il reste un excellent shoot'em up. Alors quand on a de belles images entre les niveaux pour se détendre (ou pas), on ne va pas refuser.

La note : 4/6 (bon petit jeu)